PIERRE JAMET
21 avril 1893 - 17 juin 1991

Il étudie la musique avec sa mère, dès l'âge de 10 ans, travaille le piano puis la harpe chromatique. En 1906, il entre au Conservatoire, dans la classe de Mme Tassu-Spencer. Il abandonne ensuite la harpe chromatique (Pleyel) et travaille la harpe à pédales (Erard) avec Alphonse Hasselmans. Ce professeur lui impose un discipline très sévère et Pierre Jamet avait pour lui la plus grande admiration. Il obtient un ler prix en 1912.

P.Jamet 1933En 1913, il est nommé au Théâtre des Champs-Elysées, dans l'Orchestre que dirige Inghelbrecht. Dès 1917, il commence une carrière de soliste. Claude Debussy désire entendre sa Sonate pour Flûte, Alto et Harpe, sur la harpe Erard. Il encourage Pierre Jamet et la première audition a lieu le 9 mars 1917. En 1920, Pierre Jamet est nommé harpiste aux Concerts Lamoureux et deux ans plus tard, donne son premier récital à Paris. C'est aussi la création du Quintette Instrumental de Paris qui deviendra Quintette Pierre Jamet, en 1945 (flûte, trio à cordes et harpe).
Entre 1922 et 1940, il fait une carrière (soliste et musique de chambre) à travers le monde. De 1936 à 1959, il est harpe solo à l'Opéra, de 1936 à 1938, aux
Concerts Pasdeloup, de 1938 à 1948, aux Concerts Colonne.P.Jamet 1973Il est professeur au Conservatoire de Paris de 1948 à 1963 et fonde, en 1962 l'Association Internationale des Harpistes et Amis de la Harpe dont il est président. Il aime enseigner et grâce à lui, la musique française pour harpe garde son rayonnement à travers l'école de harpe qu'il a fondé en 1964 (cours d'été de l'Académie de Gargilesse), le Festival de Gargilesse qui a lieu chaque année depuis 1968 et le Concours International de harpe fondé par lui en 1977 (Concours Marie-Antoinette Cazala) qui avait lieu tous les 3 ans jusqu'en 1991.*

Il a suscité la création de nombreuses oeuvres nouvelles notamment pour le Quintette Instrumental. Sa fille Marie-Claire Jamet, professeur à son tour au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris en 1984 et soliste à l'Ensemble Inter contemporain, ainsi que ses très nombreux élèves assurent la pérennité de l'Art de Pierre Jamet. Parmi les grands pédagogues et solistes internationaux, on peut citer: Fabrice Pierre, Frédérique Cambreling, Catherine Michel, Bernard Galais (son 1er élève), Martine Géliot, Gisèle Herbert, Corinne Le Du, Marie-Madeleine Bouchaud, Ghislaine Petit, Brigitte Sylvestre, Annie Fontaine, Françoise Netter...en France, Suzanna Mildonian, Anna-Maria Loro...en Italie, Catherine Eisenhoffer en Suisse, Yvette Colignon, Annie Lavoisier, Arielle Valibouse... en Belgique, Carl Swanson aux U.S.A., Ernestine Stoop en Hollande, Maria Graff en Allemagne, Setsuko Shimazaki au Japon, Annette Gôl au Danemark, etc..
*Ce concours est pour le moment en sommeil

Catherine Michel, 1ère harpe solo à l'Opéra de Paris, parle du Maître Pierre Jamet
(Interview audio de 8 min1/2)
1500Ko
Version Real

Version Quick Time


Souvenier de stage: 1970
(chargement 69 Ko)

Retour